Pakerette

La promesse de la chenille

Mes petits mouchoirs 12 avril 2013

Quand j’étais petite, j’avais une collection de mouchoirs en tissu. Certains avaient même une étiquette à mon nom pour ne pas que je les perde quand je partais en colo.

IMG_0053

Le temps a passé et, je ne me souviens plus trop comment ni pourquoi (« le jetable c’est fantastique, consommez ! c’est bon pour l’économie« ), j’ai laissé mes petits mouchoirs à l’abandon dans un tiroir, et je n’ai plus utilisé que des mouchoirs en papier jetables. Je n’oserais pas essayer d’estimer le nombre de paquets de mouchoirs que j’ai utilisé, d’autant plus que j’ai eu pendant de nombreuses années des sinusites chroniques (en gros, je suis enrhumée tout l’hiver, voire une bonne partie de l’année).

Il y a quelques années, j’ai repensé à mes petits mouchoirs et je les ai ressortis de leur tiroir, où ils m’avaient sagement attendue (rien n’est plus fidèle qu’un petit mouchoir). Un rhume arrive et traîne pendant plusieurs jours mais, oh miracle, pas de nez rouge et tout irrité ! (Je suis sûre que tout le monde voit de quoi je veux parler !)

Si si, je vous assure : ce sont les mouchoirs en papier qui irritent le nez !! (Et je ne parle même pas (si, en l’occurrence) de ces horribles mouchoirs verts à l’eucalyptus)

Depuis, j’ai agrandi ma collection de mouchoirs (car il en faut quand même un petit stock quand un rhume passe par là) et mon nez se porte beaucoup mieux. Et c’est plus hygiénique : on garde son mouchoir dans la poche et on ne disperse pas ses microbes partout.

Je les mets ensuite dans un petit sac en tissu à part dans la panière de linge sale, et je les lave à la prochaine lessive de blanc (torchons – draps). En période de rhume, je les fais bouillir avant. A part dans ces cas-là, ça prend tellement peu de place dans la machine qu’on ne peut même pas dire que ça nécessite de l’eau et de l’énergie supplémentaire pour le lavage.

Allez savoir si c’est lié, mais depuis j’ai l’impression d’être moins souvent enrhumée, et moins longtemps à chaque fois. En tout cas c’est beaucoup moins pénible quand mes petits mouchoirs sont là pour prendre soin de mon nez 🙂

Encore un exemple qui confirme que le jetable : ça coûte plus cher, ça génère plus de déchets, et c’est moins bien. Vous hésitez encore ?

Et si l’eucalyptus vous manque, essayez les huiles essentielles ou une petite inhalation de Vicks Vaporub 🙂

A vous de choisir… Pour moi, c’est tout vu !!

IMG_0052

Publicités
 

4 Responses to “Mes petits mouchoirs”

  1. vv bleue Says:

    Comme toi , je partais en colo et j’avais les même mouchoirs avec mon nom dessus ( ainsi que 2 serviettes de table et une pochette à mon nom pour les mettre dedans le tout fait par ma mamie !) et je les ai toujours pour certains ! Et mes fils s’en servent .
    Merci de ton passage et de ton gentil com !
    Je vais visiter chez toi …………

    • pakerette Says:

      Merci pour ton message !
      Ah oui, j’avais aussi les serviettes de table et la pochette !! Dans notre maison familiale à la montagne, il y a une pile de pochettes avec tous les prénoms de la famille, faites par les mamies, mamans, cousin(e)s : on avait appris à broder pour mettre nos prénoms et y faire des petits dessins. Que de souvenirs 🙂

  2. Mémère Says:

    Je n’ai jamais quitté mes fidèle mouchoirs en tissus. J’agrandis régulièrement ma collec’ aux puces, et je fais fi des moqueries des ignorants. À bas le tout jetable (qui irrite les narines 😉 )!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s